La question de la jeunesse dans les débats politiques

SEMBEIL BENJAMIN
SEMBEIL BENJAMIN

le 24/07/2019 à 16:47 Citer ce message

Bonjour à tous,

Un sujet qui pourrait être intéressant également à aborder : Comment impliquer la jeunesse dans la vie politique de tous les jours ?

Aujourd'hui âgé de 28 ans, j'ai longtemps observé un manque d'implication des jeunes dans la vie politique bédaricienne. Je pense qu'il est grand temps d'écouter cette partie de la population. La catégorie d'âge (18-25 voire 18-30ans) pourrait apporter beaucoup dans les débats et apporter un peu de neuf dans le déclin de la ville. Nous sommes :
-une population qui voyage,
-une population évoluant dans des villes étudiantes ou la culture, l'art, les innovations technologiques ou même environnementales affluent. Les idées des autres villes pourraient être des idées pour améliorer la notre. Nous observons et remarquons beaucoup de choses.
-Nous sommes également un peu plus que ça...

Les nouveaux "adultes" ne sont pas une population à mettre en marge de la vie politique... Nous sommes aussi des personnes pensant à améliorer au quotidien notre ville. Avec mes amis, il nous arrive parfois de débattre sur de nombreux points de la vie politique actuelle, des activités proposées par cette même ville, de l'attraction qu'elle pourrait engendrée... Malheureusement, pour faire parti de cette catégorie là (18-30ans), rien n'est réellement fait pour nous faire participer aux débats ou nous amener à échanger avec les élus locaux. Bien trop peu de jeunes sont également sur les listes électorales.

RE-CONSTRUIRE bédarieux ne se fera pas uniquement avec des dinosaures de la vie politique bédaricienne, il faudra miser un jour sur la jeunesse et ce qu'elle peut apporter. Ce n'est pas parce que nous sommes jeunes, parfois sans expérience, que la sagesse et les idées sont absentes.

Remobiliser une partie de cette catégorie de personne pourrait être un avantage dans votre campagne électorale pour les municipales de 2020.

Cordialement

Benjamin
2020BPV
2020BPV

le 25/07/2019 à 15:11 Citer ce message

Bonjour,
Nous avons lu votre message avec beaucoup d'attention.
Ce point majeur que vous soulevez ne nous a, effectivement, pas échappé.
Il est prévu d'aborder cette question lors des rencontres publiques que nous organiserons à partir de cet automne.
Toutefois, nous vous invitons à nous contacter au 0760810812 afin de pouvoir échanger avec vous en direct sur cette problématique.
Cordialement
2020BPV

Répondre à ce message