Nos publications

 

Tractnoel1 page1   Tractnoel1 page2 2

Page1 tract noel2Page2tractnoel2

 

Compte-rendu de la réunion publique du 27 Novembre 2019

Après une première rencontre le 11 octobre 2019 au cours de laquelle nous avons recueilli vos constats, vos questions et vos propositions, nous avons souhaité le 27 novembre, commencer à vous amener des réponses sur nos projets.

Les thèmes choisis pour cette réunion étaient les suivants :

L’écologie, la transition énergétique

L’économie locale, son développement

La vie de quartier, Bédarieux au quotidien

La sécurité, la tranquillité publique

Dans son introduction, Francis BARSSE a mis en avant les investissements que vous souhaitez voir réaliser lors du prochain mandat.

  • Une salle pour les événements familiaux
  • Une maison des jeunes
  • Une maison des associations
  • Une halle couverte …

Tous ces investissements font partie de notre programme pour les 6 années à venir.

Francis BARSSE a précisé qu’un audit sur l’état des finances communales sera réalisé dès notre arrivée.

En fonction du résultat de l’audit, des capacités financières seront dégagées et les investissements seront priorisés. Mais nous réaliserons, en priorité, la salle familiale qui fait cruellement défaut aux Bédariciens.

Francis BARSSE a annoncé également qu’une partie de l’investissement sera destinée au financement d’un budget participatif.

Pour répondre aux interrogations concernant ses co-listiers, Francis BARSSE a renvoyé les participants vers le site www.2020bedarieuxpourvous.com mais a fait remarquer que la quasi-totalité de la liste était présente dans la salle et identifiable grâce à leur badge.

 

Ecologie et transition écologique (Grégory Mahieu)

L’écologie et la gestion durable ne sont pas une « mode » mais doivent guider notre mode de vie.

Des actions concrètes

Lutter contre les dépôts sauvages

Aménager les berges de l’Orb

Valoriser notre forêt communale et notre rucher communal

Favoriser les jardins partagés

Créer des espaces verts avec des essences adaptées

Permettre à la population de transformer leurs déchets verts en compost

Nous œuvrerons à influencer de nouveaux comportements pour :

Atteindre le « Zéro Phyto », pour la collectivité mais aussi pour les particuliers 

Tendre vers une agriculture raisonnée avant de passer au Bio

Référencer les terres agricoles communales disponibles afin de les proposer à des exploitants Bio.

Nous montrerons l’exemple en sensibilisant nos enfants dès le plus jeune âge en leur offrant au restaurant scolaire une nourriture saine et variée

La mobilité

Pour nos déplacements, un gros travail sera aussi engagé pour :

Améliorer la circulation en concertation avec les habitants.

Réactiver le projet de pôle multimodal ou plusieurs modes de transports, Cars, Bus, Trains, Autos, Vélos pourront être regroupés dans un périmètre proche facilitant les déplacements.

Aménager des pôles de covoiturage ou d’auto partage (en y associant la mise en place de nouvelles bornes de recharge pour les véhicules électriques).

Repenser les pistes cyclables et aménager des parkings vélo.

Les énergies

En termes d’énergie, nous nous engageons à :

Accompagner les travaux d’économie d’énergie.

Proposer des aides à l’installation de dispositifs d’énergie renouvelable, chauffe-eau, panneaux...

Être vertueux sur l’énergie consommée par la collectivité, en engageant la rénovation des réseaux et la baisse d’intensité de l’éclairage public.

L’eau, une richesse locale

L’eau doit être protégée et préservée, elle est un bien commun qui devra rester en gestion publique.

Le réseau de canalisation sera contrôlé et entretenu afin d’éviter les déperditions et fuites.

Les scientifiques estiment qu’il ne reste qu’une petite dizaine d’années pour enrayer le dérèglement climatique. Au-delà, il sera trop tard et nous serons condamnés à subir.

L’écologie doit être au centre de toutes nos réflexions et de manière transversale afin de sensibiliser la population et faire de Bédarieux une ville vertueuse en termes écologiques.

 

L’économie locale, son développement (Richard Juszkiewicz et Caroline Salvignol)

Attirer de nouveaux investisseurs est la clé du développement économique de la Bédarieux.

Pour cela, il faut permettre aux nombreuses entreprises du territoire de pourvoir accueillir des stagiaires, qui pourraient par ce biais, devenir les forces vives de demain. Le besoin en logement est criant pour cet accueil.

Nous développerons cette offre de logements étudiants permettant d’héberger sur des périodes allant jusqu’à 6 mois ces jeunes qui pourraient à l’avenir, être attirés par notre territoire.

Nos jeunes diplômés partent… souvent créer de l’emploi ailleurs !

Nous devons les aider à concrétiser leur projet à Bédarieux.

Nous donnerons la chance et les moyens matériels et techniques aux jeunes PME créatrices d’emplois en mettant à disposition des espaces de co-working.

En réinvestissant le centre-ville et en encourageant le « consommer local », nous apporterons notre soutien aux commerces Bédariciens.

Cela passe également par une valorisation de nos atouts touristiques (de la mer à la montagne) et la création de gîtes d’accueil et logements saisonniers en centre-ville sur le parc communal existant afin de le valoriser.

Pour un meilleur soutien aux commerces locaux et aux sociétés, nous faciliterons la création d’un lieu regroupant « les hommes de loi » , notaire huissier, avocat…. leur permettant ainsi d’obtenir des conseils et informations adaptés et des démarches facilitées.

Enfin, pour attirer de nouveaux investisseurs, tout sera mis en œuvre pour « Changer l’image de Bédarieux » qui deviendra la ville de tous les projets et de l’innovation, et où il fait bon vivre.

Les projets économiques sont transverses, ils sont le moteur d’une nouvelle dynamique et d’une transformation de la ville. La plupart des sujets du quotidien qui préoccupent les habitants de Bédarieux sont dépendants de l’économie.

L’économie apporte l’emploi et les finances nécessaires au mieux vivre le quotidien, c’est un sujet majeur, nous le porterons.

 

Cadre de vie, Habitat, Vie des quartiers (Magalie Touet)

Cœur du problème :

Comment donner envie de venir à Bédarieux ?

Comment donner envie d'y rester ?

Comment faire venir du monde en centre-ville ?

Comment donner envie de venir à Bédarieux ?

Logement :

En effet l'un de nos enjeux est de favoriser la rénovation et la construction de logements diversifiés et abordables afin que les Bédariciens puissent se loger et travailler sur place et ainsi faire cesser l'exode de jeunes familles.

Comment ? Dispositifs de la loi ALUR et notamment le « contrat de logement décent » (communément appelé « Permis de louer »).

Pour cela nous nous devrons d'accompagner les projets de rénovation par des aides déjà existantes, (toits, façades…) mais aussi en mettant en place des aides spécifiques favorisant les dispositifs d'économie d'énergie ou d'énergies renouvelables.

Enfin il faudra travailler à une politique de mise à disposition de terrains ou d’immeubles pour la construction en faveur des primo accédants.

Comment donner envie d'y rester ?

Jeunesse :

 « Si nous voulons garder nos jeunes commençons par nous en occuper ».

Cette jeunesse est depuis trop longtemps délaissée.

La création d'un « espace jeunes » serait l'opportunité de donner des racines à ces jeunes, mais aussi un début de solution pour lutter contre une forme d'incivilité.

Propreté :

Quand on se promène dans les rues, sur les places et qu'on voit ces amas de poubelles, d’encombrants, et bien non ce n'est pas agréable !!!

Nous mettrons en œuvre un service d’intervention rapide (création d’un numéro vert) avec les services techniques.

Transports

Il faudra trouver une solution pour les bus scolaires se rendant à la cité mixte.

Pour cela, nous stopperons la mise en vente de la « Maison Vidal », nous étudierons les possibilités de rénovation de la passerelle et créerons un cheminement sécurisé vers la cité mixte.

Il faudra aussi permettre aux Bédariciens de se déplacer (navettes, ramassage scolaire et transport de personnes…).

Comment faire venir du monde en centre-ville ?

Bédarieux a perdu son identité. Nous devrons la retrouver en s’appuyant sur notre patrimoine culturel.

Nous devons retrouver le plaisir d'être ensemble.

Alors, Oui, au rétablissement de la foire de novembre, Oui, à une véritable fête populaire du 14 juillet et au retour des fêtes populaires comme le carnaval, la fête foraine, le feu de la Saint-Jean….

Recréer du lien dans les quartiers, faire vivre notre village pour retrouver le plaisir d'être ensemble, pour remettre de la vie en centre-ville et ailleurs sont nos motivations premières pour « changer l'image de Bédarieux ».

 

Sécurité, Tranquillité Publique (Pierre Mathieu)

Stop au laisser-aller

Ville paisible, Bédarieux semble avoir perdu le ressenti de la sérénité et de la sécurité. Certains quartiers sont confrontés à des incivilités et des dégradations de biens privés et publics…. tags, dépôts sauvages….

D’où l’impression qu’une forme d’impunité s’est installée.

En 6 ans, ce ne sont pas moins de 3 chefs de Police Municipale qui se sont succédés. Aujourd’hui les agents se sentent abandonnés par la mairie.

Le maire est le garant de la sécurité des habitants c’est lui qui doit impulser l’action de la Police Municipale.

Il doit donner des consignes claires aux policiers !

Vidéo Protection

Cet outil existe à Bédarieux, et malgré un investissement important il n’est pas exploité au maximum.

Nous l’exploiterons en temps réel en positionnant un personnel derrière les caméras.

Police de Sécurité du Quotidien

Dans le cadre de la loi PSQ, Police de Sécurité du Quotidien, un partenariat citoyen sera engagé.

Un dispositif de Participation Citoyenne, forme officielle de voisins vigilants et encadré par le parquet et les services de gendarmerie sera créé.

Incivilités et gênes

Bédarieux, peut être comparée à un voyage, autour du monde…….

Les enfants le soir dans les rues, les apéros bière vodka, les torses nus, le linge aux fenêtres, les dépôts sauvages, les grillades, le camping en ville etc…

Pour chacun de ces constats les Arrêtés Municipaux existent, mais ne sont pas ou peu utilisés. Nous les ferons appliquer.

Concernant les nuisances et incivilités dans les logements, il y a urgence à créer une commission municipale ayant un regard sur l’attribution des logements, en partenariat avec les agences, les loueurs, publics ou privés.

Moyens juridiques

Pour l’aide aux victimes, la prévention de la délinquance et la réponse pénale à certaines incivilités, des moyens juridiques existent. (Lois LOPPSI, loi sur la protection de l’enfance).

Il suffit d’avoir la volonté de les formaliser.

Le Conseil Droits et Devoirs des Familles, instance judiciaire en partenariat avec le parquet sous l’autorité du maire proposera une réparation pénale d’intérêt général pour les désagréments du quotidien.

Les points majeurs de nos actions

* Pérennisation des effectifs policiers, afin d’assurer un meilleur service aux Bédariciens.

* Création d’une équipe de Police Municipale assurant des horaires de nuit pour ne pas abandonner la ville le soir après 20 heures.

* Avec la convention de partenariat, le maire fera en sorte que la Police Municipale et la Gendarmerie travaillent de manière mieux coordonnée.

* Vidéo protection, mise en place d’un personnel derrière les caméras et visionnage en temps réel.

* Dans le cadre de la loi PSQ Police de Sécurité du quotidien, la participation citoyenne sera engagée.

* Application scrupuleuse des Arrêts Municipaux existants permettant de réprimer les incivilités du quotidien.

* Création du CDDF Conseil Droits et Devoirs des Familles permettant une réponse pénale rapide à certaines incivilités.

* Enfin, un bilan de la politique menée en matière de tranquillité publique sera rendu aux Bédariciens, à l’occasion d’un Conseil Municipal public dédié à la sécurité dans la ville.

 

 

Au cours des échanges qui ont suivi les présentations, nous retiendrons essentiellement l’annonce de Francis BARSSE, chiffres à l’appui, d’étudier la baisse du taux des impôts fonciers, l’un des plus élevé du département.

La soirée s’est terminée dans un moment convivialité comme aiment à partager ensemble les Bédariciens.

Nous vous remercions de votre présence lors de cette rencontre et vous donnons rendez-vous dans les premières semaines de 2020.

 

 

 

Flyer2

 

Compte-rendu de la réunion publique du 11 octobre 2019

Nous avons souhaité proposer aux Bédariciens pour notre première rencontre une forme de réunion nouvelle. Aussi, au lieu de présenter notre programme, nous avons donné aux participants la possibilité de s’exprimer sur l’ensemble des sujets et des thématiques qui concernent la ville.

Chacun a pu partager, constats ou propositions. Ces différents points ont été recueillis, organisés et structurés par thème.

Près  de 180 personnes ont répondu à notre invitation et contribué.

Les principaux éléments recueillis:

Habitat - cadre de vie - environnement – urbanisme :

de nombreux constats

  • la ville se meurt, le centre se vide,
  • beaucoup d’incivilités, principalement dans le centre,
  • Trop de du bruit l’été,
  • la fiscalité locale, les impôts fonciers sont jugés beaucoup trop élevés avec des conséquences sur la vente des biens immobiliers,
  • le prix du foncier permet difficilement de retenir nos jeunes.
  • Infrastructures : les chemins communaux sont abîmés, les trottoirs roses sont glissants,
  • des nuisances existent liés aux bus scolaires,

  • de nombreuses propositions :
    • améliorer l’information sur les aides au logement,
    • travailler sur l’insalubrité des logements,
    • organiser davantage d’animations en ville,
    • amener internet en très haut débit
    • améliorer le cadre de vie : sur les places notamment,
    • nettoyer la ville, le cimetière, rénover les city stade,
    • parvenir à une meilleure occupation de l’espace pour tous les habitants,
    • rendre la ville plus agréable (continuer à entretenir, fleurir),
    • mettre en place des équipements, réaliser des aménagements : stationnement devant les médecins, miroirs au carrefour rue Jean Jaurès, feu tricolore devant la pharmacie, une gare routière pour la desserte du lycée…
    • ne pas oublier les lotissements,
    • coopérer et dialoguer sur dossier urbanisme
  • de nombreuses questions :
    • que faire de l’habitat indigne ?
    • quel chantier en dehors des chantiers de prestige ?
    • que fait la police pour fluidifier la circulation?
    • quand arrêter enfin la circulation des bus scolaires devant la maternelle ?
    • pourquoi nettoyer juste pour le 14 juillet ?
    • pourquoi les collecteurs de poubelles débordent ?
    • quelles actions pour l’accessibilité des Personnes à Mobilité Réduite ?
    • allez-vous revoir la taxe foncière ?

Culture :

  • des propositions :
    • une navette pour aller au cinéma,
    • des horaires plus étendus pour la médiathèque.

Développement économique – emploi :

  • des constats :
    • les jeunes diplômés quittent Bédarieux,
    • il y a trop de fermeture de commerces, des commerces déclinent.
  • des questions :
    • redynamiser le centre mais comment faire ?
    • où vont les gains de la production électrique solaire ?
    • quel projet global en matière de développement économique ?
  • des propositions :
    • prévoir plus d’animations en ville,
    • créer une halle pour des commerces,
    • faire venir des entreprises pour créer des emplois,
    • faire de Bédarieux 1 lieu touristique à partir duquel rayonner.

Vie associative :

  • des constats :
    • les jeunes partent,
    • la maison des jeunes a été supprimée.
  • des questions :
    • quelle politique vis à vis des associations ?
  • des propositions :
    •  tenir compte des projets pour attribuer les subventions,
    • réaliser un boulodrome abrité.

Politique jeunesse :

  • des propositions :
    • mettre en place une maison des jeunes à Bédarieux,
    • installer un city stade en centre-ville.

Tranquillité publique :

  • des constats :
    • trop d’incivilité,
    • Trafic de drogue dans plusieurs lieux
    • du favoritisme pour les PV,
    • la nécessité de faire respecter la loi.
  • des questions :
    • à quoi servent les caméras ?
    • y aura t-il une permanence de la police municipale en dehors des horaires de bureau ?
    • quels sont les moyens que vous donnerez ?
  • des propositions :
    • plus de sécurité,
    • des besoins en  moyens et en effectifs pour la police municipale.

Vie des quartiers – animations :

  • des constats :
    • le 14 juillet ne ressemble plus à  une  fête populaire.
  • des propositions :
    • remettre de l’animation en centre-ville,
    • restaurer l’image de la ville,
    • remettre la foire du 2 novembre.

Solidarité – santé :

  • des constats :
    • une présence médicale insuffisante,
    • trop de paupérisation,
    • des jeunes et moins jeunes pas aussi bien traités que sur la zone prioritaire.
  • des questions :
    • quelle politique sociale pour les plus âgés ?
    • pourquoi la polyclinique et pas l’hôpital ?
    • quelles actions pour les handicapés ?
  • des propositions :
    • la création d’associations pour les enfants malades,
    • une signalétique pour l’hôpital,
    • la création d’une mutuelle municipale,

Transport :

  • des constats :
    • problème de fréquence des trains.
  • des propositions :
    • création d’un bus urbain.
  • D’autres questions plus générales ont été posées auxquelles nous répondrons lors des réunions à venir :

MERCI D’AVOIR CONTRIBUÉ, NOMBREUX ET AVEC CETTE IMPLICATION !!!!!!!!

 

 

Coup de projecteur sur notre Logo

La mémoire collective est tenace… Si nous avons oublié les rivalités qui ont, dans l’histoire de France, opposées les deux rives d’un fleuve , il subsiste à Bédarieux un lointain ressenti qui ne laisse pas percevoir l’Orb comme un trait d’union.

 

    Pont    Ici !  Le pont n’est pas une frontière. Bien au contraire … c’est un lien !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

                                           Personnage orange              Pour « 2020 Bédarieux Pour Vous », il n’y a pas de rive droite et de rive gauche.        Personnage bleu

Il y a des hommes et des femmes, des jeunes et des moins jeunes, de toutes origines et de toutes catégories sociales qui ne demandent qu’à vivre bien dans la ville qui les a vu grandir ou qu’ils ont choisi pour y construire leur vie.                                                                                                                                                                                    

                  

Pont personnages

Recréer du lien dans les quartiers, mais aussi entre eux, faire vivre notre ville pour retrouver le plaisir d'être ensemble, pour remettre de la vie partout à Bédarieux sont nos motivations premières pour « Changer l'image de Bédarieux ».

 

 

 

20190706 145503

Bédarieux a de l’avenir !

Construisons le ensemble !

Alors que le solde migratoire du département est positif, Bédarieux a perdu près de 800 habitants en 10 ans et perd en moyenne 1,6% par an, au profit des communes voisines.

Comme beaucoup d’autres villes de sa catégorie, Bédarieux subit une transformation sociologique.

Repoussée des grandes villes littorales vers l’intérieur des terres par le prix élevé des loyers, ou attirés par certains loueurs indélicats qui ne s’embarrassent pas de la qualité des locations, Bédarieux voit arriver une population paupérisée.

D’autres choix sont possibles, nous les ferons ensemble.

Nous ne vous promettons pas de frasques et de grandes réalisations pharaoniques à coup de millions d’€uros, mais des idées réalisables conformes à vos attentes et à votre envie de renouveau permettant de mieux vivre Bédarieux.

A Bédarieux Pour Vous, nous ne rangeons pas les habitants dans des cases.

Plus de 6 habitants sur 10 ne sont pas originaires de Bédarieux. Ils n’en sont pas moins Bédariciens. Nous ne faisons pas de différence et oeuvrons pour tous les habitants qu’ils soient locaux depuis des générations ou installés récemment.

Un travail de construction à faire ensemble.

Comment peut ont être candidat et espérer décider de la vie locale en vivant à plusieurs dizaines de kilomètres de la ville ?

Notre liste « 2020 Bédarieux Pour Vous » est une liste citoyenne composée de personnes volontaires possédant chacune des compétences personnelles venant de la société civile, économique locale et du monde associatif, habitant Bédarieux et souhaitant s’impliquer pleinement pour leur ville.

Certains habitants se sentent délaissés.

Tous les Bédariciens, qu’ils soient du Causse, de Marcel Paul, de la Route de Saint Pons, de Nissergues, de Clairac, ou du Centre-Ville… doivent avoir droit aux mêmes égards et à la même écoute.

De même, une certaine partie de la population se sent isolée, jeunes et séniors.

La question sur la place des jeunes et des séniors dans la vie locale nous interpelle, elle est dans nos préoccupations et nous la porterons dans le débat politique.

N’oublions pas les événements sociaux commencés le 17 Novembre 2018, qui nous rappellent le mal être des français.

Depuis trois ans qu’il est en place, le gouvernement n’a cessé d’adopter des lois et de mesures anti-sociales qui affectent durement le pouvoir d’achat des Bédariciens et qui contribuent à l’aggravation de la précarité accompagnée d’un taux de chômage record de près d’un quart des actifs.

Pour un gouvernement disant défendre les plus modestes, on voit le résultat : les pauvres sont plus pauvres, les riches beaucoup plus riches. Les classes intermédiaires et les retraités se retrouvent contraintes d’assumer une charge fiscale toujours plus élevée.

Bédarieux détient un triste record : celui de la pauvreté avec près de 3000 habitants concernés par le contrat ville. Le contrat passé entre l’état et les villes en difficultés économiques et sociologiques a été prolongé jusqu’en 2022 preuve de la fragilité de la ville.

Comment, dans cette configuration, pouvons nous faire confiance aux gens qui représentent cette politique?

La commune n’a pas à se substituer à l’état, mais quand le gouvernement délaisse les Bédariciens, c’est sur la municipalité que compte légitimement les habitants.

Avec vous et pour vous.

Les propositions de notre programme sont toutes réalisables sans affecter la qualité de service due aux habitants de Bédarieux.

Beaucoup de ces mesures sont simples et de bonne logique. Elles peuvent se concrétiser sans dépenses excessives, simplement en réalisant des répartitions différentes dans les budgets.

Également en mettant en oeuvre un véritable partenariat avec l’intercommunalité afin que les investissements profitant à l’ensemble de la population de Grand Orb, aujourd’hui financés par les seuls Bédaricens, le soient partiellement par la communauté de commune.

Ressasser le passé n’est pas constructif. Comme le verbe ressasser est un palindrome il peut, si on ne le dépasse pas symboliser l’immobilisme.

Alors, « Attaques, Querelles, Polémiques, Ressasser…. C’était mieux avant…. Le mauvais, c’est l’autre … » sont des mots qui ne construisent pas mais détruisent. Nous n’en serons pas les promoteurs.

« Changer l’image de Bédarieux »
sont les mots qui nous guident.

Nous voulons redonner une image positive de la ville, donner l’envie d’y venir et d’y rester.

 

 

Flyer ok n2 oct 2019

 

Tract1

 

Interview Intégrale de Francis Barsse 

 

Le préfet a accepté votre démission d’adjoint au maire, parlez-nous de votre nouveau groupe municipal ?

Le groupe « Bédarieux Pour Vous » est né de la volonté de six élus municipaux de Bédarieux, qui  face au repli sur soi et l’absence de dialogue qui caractérise la gestion municipale actuelle, souhaitent faire cesser le déclin de cette ville qui selon le taux d’évolution INSEE perd 1,6% d’habitants par an, population tombée à 5519 habitants en 2019.

Ne souhaitant pas mettre la ville en péril nous avons rejeté le budget 2019 qui prévoyait un très fort recours  à l’emprunt en augmentant  la dette par habitant de près de 25 %.

 

A l’issue de votre démission, quels sont vos projets ?

J’aime Bédarieux, ses habitants et son environnement. J’ai pris la décision, de conduire une liste aux prochaines élections municipales, hors des partis traditionnels,  et de m’engager pleinement au service des Bédariciens. J’en ai fait part au maire en janvier dernier.

Bédaricien depuis plus de 30 ans, je suis impliqué dans la vie publique et associative à  bien des titres.

A l’écoute des Bédariciens, j’ai acquis une solide expérience qui me permet de dire qu’il n’y a pas de fatalité, que le déclin de notre population et l’endormissement  de cette ville ne sont pas irréversibles.

« Changer l’image de Bédarieux », ce sont les mots qui vont guider mon action, redonner une image positive de la  ville, donner l’envie d’y venir et d’y rester.

Il faut repenser notre partenariat avec le monde de l’entreprise et du commerce. Etre à l’écoute de tous les acteurs pour mettre l’économie en tête de nos préoccupations.

 

Vous dites vouloir « Changer l’image de Bédarieux » que comptez vous faire ?

Ville paisible, Bédarieux a perdu le ressenti de la sérénité.

Certains quartiers sont confrontés à des incivilités, des trafics, des nuisances et dégradations de biens privés ou publics.

Il ne faut pas cacher la réalité aux Bédariciens, je prendrai mes responsabilités et j’activerai tous les moyens nécessaires pour rétablir à Bédarieux la sécurité et le bien vivre en toute sérénité.

 

Quels sont vos principaux objectifs ?

Cadre Technique à l’Office National des Forêt, où j’ai fait toute ma carrière, pour moi, l’écologie et  le développement durable sont très importants dans le quotidien de notre cadre de vie. Un travail en profondeur en lien avec les habitants doit avoir lieu.

Nous prendrons les mesures pour réaliser entre autres:

Un lieu dédié à la  jeunesse, où animation éducation et citoyenneté seront partagés, un tel lieu doit exister à Bédarieux.

Une salle pour les événements familiaux, s’impose. Je m’engage à réaliser en priorité cet équipement indispensable.

Nous aménagerons  les berges de l’Orb, en créant un espace aquatique et de restauration,  pour redonner de la vie entre les deux rives et en finir avec ce sentiment d’abandon de cet espace.

L’équipe qui m’entoure travaille sur tous ces thèmes.

Dès cet automne, notre projet municipal sera présenté et discuté en réunions publiques, il abordera bien d’autres projets que ceux que je viens de citer.

 

Pourquoi vous lancez vous dans cette élection ?

Témoin du déclin de cette ville, je m’engage pour stopper ce que je ne considère pas comme une fatalité.

Je veux être l’artisan du retour d’une image positive de Bédarieux. Rendre à nouveau la ville de  Bédarieux attractive pour les investisseurs.

 

Et les impôts ?

Pendant mon mandat, la part communale des impôts n’augmentera pas.

Nous ferons les investissements en adéquation avec les possibilités budgétaires de la ville, nous appliquerons une gestion rigoureuse avec éthique et  équité.

Au service de nos concitoyens, la politique mise en place sera entièrement destinée à la revitalisation de la ville, à son développement économique et au bien vivre ensemble.

 

Bédarieux et l’intercommunalité ?

La communauté de commune n’est pas l’affaire d’une seule personne, je souhaite que Bédarieux garde à minima la même influence sur l’intercommunalité  mais avec un autre rapport avec nos partenaires et un vrai retour vers les Bédariciens chose inexistante à ce jour.

 

Je suis candidat à la passionnante et exigeante fonction de maire de notre ville.

 

Download 20190704 075036